EdF : Patrice Evra lâche ses vérités sur le clash Anelka-Domenech de Knysna !

A l’occasion de la sortie de son livre «I love this game», Patrice Evra (40 ans) était l’invité, ce jeudi, de l’émission «Rothen s’enflamme» sur RMC. Présent aux cotés de Nicolas Anelka, l’ancien latéral de Manchester United est notamment revenu sur l’épisode Knysna vécu par l’équipe de France en 2010 et plus particulièrement sur ce clash tristement célèbre entre Nicolas Anelka et Raymond Domenech. Interrogé à ce sujet, Evra a ainsi tenu à exprimer sa vérité sur le fameux : *«va te faire enc sale fils de p», titré par L’Equipe au lendemain des faits. «J’ai voulu convaincre Nico (de s’excuser)», explique tout d’abord Patrice Evra avant d’ajouter : «Nico m’a dit : pas de soucis, je m’excuse auprès du groupe et du sélectionneur, mais je ne peux pas le faire en public. Ce n’est pas ce que j’ai dit (par rapport à la fameuse Une de L’Equipe, ndlr) et mes avocats sont dessus. Je ne vais pas aller m’excuser publiquement d’un truc que je n’ai pas dit.»*

Mais l’ancien Marseillais ne s’est pas arrêté là et a ainsi dévoilé toutes les coulisses de cet accrochage symbolisant à lui seul l’échec retentissant des Bleus à Knysna et qui, selon lui, a souvent été déformé par les déclarations successives des différents acteurs, et ce jusqu’au monde politique. «Quand ils m’ont dit qu’ils allaient expulser Nico, j’ai dit à Domenech: Ça va être la plus grosse erreur, vous allez détruire ce groupe, ce groupe va partir en vrille. Il m’a dit : « OK. S’il s’excuse devant le groupe et devant moi, pas de soucis. » Je suis allé dans la chambre à Nico pour le convaincre. Je demande où est le coach. On me dit qu’on n’arrive pas à le trouver. C’est comme s’il avait disparu. Dans ma tête, je me dis que Nico va changer de décision. Et puis là, je monte et je vois le coach tranquille avec Jean-Pierre Escalettes. Ils sont en train de rigoler. Je dis au coach qu’on l’attend depuis une heure et que Nico est prêt à faire ses excuses. Le coach me dit: « c’est trop tard, c’est au-dessus ». Au-dessus, c’est le président de la République.»

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *