Ter Stegen plombe Barcelone – Débrief et NOTES des joueurs (Atletico 1-0 Barça)

Sérieux et appliqué, l’Atletico Madrid s’est logiquement imposé face au FC Barcelone (1-0), ce samedi, dans le choc de la 10e journée de Liga. Une première victoire en championnat pour Diego Simeone face au club catalan, largement plombé par une sortie incompréhensible de Marc-André ter Stegen avant la pause.

Ter Stegen a commis une énorme bourde avant la pause.

Neuf années. Il a fallu attendre neuf années pour voir Diego Simeone vaincre sa bête noire en Liga. A l’occasion de la 10e journée, l’Atletico Madrid a logiquement pris le dessus sur le FC Barcelone (1-0), ce samedi.

Bien aidés par Marc-André ter Stegen, auteur d’une sortie aussi incompréhensible qu’inutile avant la pause, les Colchoneros confirment leur très bon début de saison et reviennent provisoirement à hauteur du leader, la Real Sociedad, avec deux matchs en moins à disputer.

Ter Stegen, le trou noir

Si Griezmann donnait un frisson à Oblak après un service puissant de Dembélé, les Colchoneros se montraient bien les plus dangereux. Sur une frappe soudaine, Saul obligeait Ter Stegen à réaliser une superbe parade pour empêcher le ballon de filer dans la lucarne. Quelques minutes plus tard, c’était Llorente qui passait proche de l’ouverture du score sur un tir surpuissant qui percutait la barre du gardien allemand.

Au fil des minutes, la partie se fermait. Le Barça monopolisait le ballon sans réussir à trouver les espaces alors que l’Atletico faisait le dos rond pour mieux exploser en contre. Une opposition de styles qui rendait le match assez stérile malgré les raids de Carrasco et Dembélé. Alors que Messi, discret jusqu’ici, manquait lui une grosse opportunité dans un angle fermé, Carrasco libérait les siens juste avant la pause en profitant d’une sortie incompréhensible de Ter Stegen aux 40 mètres (1-0, 45e+3).

Lenglet, seul rescapé

Au retour des vestiaires, Barcelone poussait fort pour revenir. Sur deux coups de tête consécutifs de Lenglet, Oblak se montrait impérial en captant le ballon sur sa ligne. Une légère domination de courte durée. Visiblement affectés par la sortie sur blessure de Piqué, les Blaugrana ne tentaient presque plus rien. Pire encore, c’étaient les Rojiblancos qui prenaient les choses en main et qui manquaient de peu le break sur une frappe fuyante de Carrasco.

Dans le dernier quart d’heure, les hommes de Ronald Koeman donnaient l’impression de ne plus vraiment y croire. Une attaque invisible, des milieux en perdition, seul Lenglet réalisait les efforts pour tenir une baraque fissurée face à des Madrilènes infatigables et décidés à accrocher leur première victoire en Liga face au Barça depuis dix ans. Il faudra compter sur l’Atletico cette saison. Peut-être un peu moins sur les Catalans…

La note du match : 5/10

Un match assez moyen. Si l’Atletico a fait le boulot en se montrant sérieux du début à la fin, le Barça n’a quasiment rien proposé avec une attaque déstructurée incapable de faire trembler Oblak. Un choc uniquement sur le papier malgré une relative tension jusqu’au coup de sifflet final.

Le but :

– Piqué rate son contrôle du genou au niveau de la ligne médiane et Correa en profite pour envoyer un ballon au-dessus de la défense vers Carrasco. Le Belge voit Ter Stegen sortir aux 40 mètres de façon totalement incompréhensible pour lui glisser subtilement un ballon entre les jambes et frapper d’une trentaine de mètres face au but vide (1-0, 45e+3).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L’homme du match : Yannick Ferreira Carrasco (8/10)

Comme au Camp Nou, la saison passée, l’ailier belge a été largement au-dessus de la meute. Intenable dans son couloir, il offre la victoire à son équipe grâce à classe en éliminant Ter Stegen, parti à l’abordage, d’un petit pont dévastateur afin de trouver la faille à une trentaine de mètres. Toujours dangereux sur ses percées, il a été très précieux dans le repli défensif avec de nombreux retours gagnants. Remplacé à la 91e minute par Felipe (non noté).

ATL. MADRID :

Jan Oblak (6) : le Slovène n’est pas considéré comme un des meilleurs gardiens du monde pour rien. Très sûr sur sa ligne, le portier rojiblanco a su faire les bons arrêts, notamment deux fois devant Lenglet, pour rassurer les siens. Suffisant pour faire largement mieux que son homologue blaugrana.

Kieran Trippier (6,5) : l’Anglais a fait le job. Sérieux défensivement, il a offert plusieurs possibilités à ses partenaires grâce à un placement toujours judicieux. Sa qualité de passe est d’ailleurs un vrai plus dans cette équipe.

José Giménez (7) : l’Uruguayen a parfaitement contenu Griezmann en ne le lâchant pas d’une semelle. Un duel gagné haut la main pour le défenseur central, qui n’a clairement pas eu à se fouler ce soir.

Stefan Savic (6,5) : le Monténégrin n’a lui aussi pas laissé le moindre espace à Griezmann. Il a néanmoins fait preuve de nervosité sur certaines séquences alors qu’il n’y avait pas matière à se mettre dans tous ses états.

Mario Hermoso (5,5) : positionné à gauche de la défense, le Madrilène a eu quelques difficultés pour contenir Dembélé, qui s’est montré remuant en début et en fin de partie. On l’a peu vu offensivement.

Marcos Llorente (7,5) : un bon match pour le milieu espagnol, encore une fois utilisé dans une position avancée. Généreux, il a profité de son gros coffre physique pour multiplier les efforts sur le front de l’attaque. Il aurait pu ouvrir la marque sur une frappe puissante sur la barre en début de match. Remplacé à la 73e minute par Diego Costa (non noté).

Saúl (7) : un match de devoir pour le milieu madrilène, qui a scrupuleusement respecté les consignes indiquées par son entraîneur. Efficace au pressing et à la récupération, il a été le premier à se montrer dangereux dans ce match. Au niveau.

Koke (7) : le capitaine colchonero a répondu présent. Infatigable, il a systématiquement harcelé le porteur du ballon pour l’empêcher de se retourner. Un placement intelligent qui lui a permis de gérer parfaitement ses efforts tout au long du match.

Yannick Ferreira Carrasco (8) : lire commentaire ci-dessus.

João Félix (5,5) : discret. L’attaquant portugais n’a pas été mauvais mais il a finalement assez peu pesé dans ce match. Plutôt propre dans ses déviations et passes, il a été globalement assez loin du but pour pouvoir se montrer dangereux. Remplacé à la 84e minute par Thomas Lemar (non noté).

Ángel Correa (6,5) : l’Argentin marque peu mais ses choix avec le ballon sont toujours justes. A l’origine de la grosse occasion de Llorente en début de match, c’est lui qui a le coup d’oeil pour servir Carrasco sur l’ouverture du score. Remplacé à la 84e minute par Geoffrey Kondogbia (non noté).

FC BARCELONE :

Marc-André Ter Stegen (2) : d’abord décisif avec un superbe arrêt sur une frappe de Saul, le gardien allemand a complètement craqué en réalisant une sortie incompréhensible avant la pause, menant au but de Carrasco. Une terrible erreur qui a plombé son équipe, incapable de revenir en seconde période.

Sergi Roberto (3,5) : le latéral droit a beaucoup souffert face à Carrasco, qui lui en a fait voir de toutes les couleurs sur ses percées. Offensivement, il a été très moyen en n’apportant quasiment rien en dehors d’une frappe déviée en fin de match. En plus, il sort sur blessure…

Clément Lenglet (6,5) : le seul Barcelonais au niveau. Deux têtes dangereuses en seconde période, des retours intéressants dans les pieds des attaquants adverses, le défenseur central français n’a clairement pas à rougir de sa prestation.

Gerard Piqué (4) : son contrôle de la cuisse raté avant la pause coûte cher… Bien évidemment, le défenseur central ne pouvait pas anticiper la sortie kamikaze de son gardien, mais cette bévue a eu une conséquence directe sur le match. Pour ne rien arranger, il sort blessé au genou, a priori sérieusement, après un contact avec Correa. Remplacé à la 62e minute par Sergino Dest (non noté).

Jordi Alba (4,5) : une montée intéressante avant la pause sur l’action manquée de Messi, et puis c’est tout. Avec un Messi absent, l’Espagnol n’a jamais réussi à combiner avec son point d’appui préféré.

Frenkie De Jong (5) : le Néerlandais a au moins tenté de réaliser des décalages, notamment en première période, où il amène la seule occasion de Messi. Pas aidé par le manque d’appels de ses attaquants, il finit à un poste inhabituel de défenseur central pour compenser la sortie de Piqué sur blessure.

Miralem Pjanic (4) : profitant de l’absence de Busquets, le Bosnien a connu sa première titularisation en Liga. Malheureusement pour lui, il est passé à côté de son rendez-vous, ne parvenant pas à faire preuve de personnalité avec le ballon. Une copie beaucoup trop neutre pour un joueur de sa trempe. Remplacé à la 83e minute par Martin Braithwaite (non noté).

Ousmane Dembélé (5) : l’ailier français a au moins le mérite d’avoir tenté. Sur plusieurs séquences, l’ancien Rennais a fait la différence balle au pied mais a manqué de précision sur ses tentatives de centre. Le moins mauvais des éléments offensifs barcelonais.

Lionel Messi (3) : habitué à faire craquer l’Atletico ces dernières années, le capitaine barcelonais est passé complètement à côté. Trop mou, pas assez impliqué, l’attaquant argentin a donné l’impression de jouer ce match sans vouloir se faire mal. Son occasion avant la pause, sur laquelle il hésite pour ajuster Oblak, est le symbole de son match bien trop neutre.

Pedri (3) : le jeune Blaugrana a de l’avenir, c’est certain, mais c’est encore beaucoup trop léger pour ce niveau de compétition. Ce soir, il n’a quasiment pas touché le ballon, broyé par le pressing toujours juste de l’Atletico. Remplacé à la 57e minute par Philippe Coutinho (non noté).

Antoine Griezmann (3) : fantomatique. En dehors d’une toute petite occasion en début de match, on n’a pas vu l’attaquant français. Incapable de se défaire du marquage de ses anciens partenaires, il n’a jamais réussi à peser dans cette partie. Encore un match à oublier pour lui. Remplacé à la 83e minute par Francisco Trincao (non noté).

+ Retrouvez les résultats et le classement de Liga espagnole sur Maxifoot

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de « commentaires » ci-dessous !

ATL. MADRID 1-0 FC BARCELONE (mi-tps: 1-0) – ESPAGNE – Primera Division / 10e journée
Stade : Estadio Wanda Metropolitano – Arbitre : José Luis Munuera Montero

Buts : Y. Carrasco (45+3e) pour ATL. MADRID
Avertissements : Koke (9e), Y. Carrasco (26e), S. Savic (79e), J. Giménez (80e), pour ATL. MADRID

ATL. MADRID : J. Oblak – K. Trippier, S. Savic, J. Giménez, Mario Hermoso – Marcos Llorente (Diego Costa, 73e), Koke, Saúl, Y. Carrasco (Felipe Monteiro, 90+1e) – Á. Correa (G. Kondogbia, 84e), João Félix (T. Lemar, 84e)

FC BARCELONE : M. ter Stegen – Sergi Roberto, Piqué (S. Dest, 62e), C. Lenglet, Jordi Alba – M. Pjanic (M. Braithwaite, 83e), F. de Jong – O. Dembélé, L. Messi, Pedri (Philippe Coutinho, 57e) – A. Griezmann (Francisco Trincão, 83e)

Carrasco a marqué juste avant la pause

La joie de Carrasco après son but (1-0, 45e+3)

 

Dembélé a été le moins mauvais des attaquants barcelonais

VIDEO : la sortie complètemlent ratée de Ter Stegen sur le but de Carrasco

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *