Tennis – ATP – Indian Wells – Benoît Paire sorti d’entrée à Indian Wells face à Frances Tiafoe

À peine plus d’une heure et le tournoi d’Indian Wells de Benoît Paire était déjà terminé. Le Français, pas dans un bon jour et victime de maux de ventre, a rapidement cédé face à Frances Tiafoe, jeudi soir, lors du premier tour du Masters 1000 californien (6-4, 6-4 en 1h02). « Je vais aller faire la fête », glissait-il à l’Américain qui lui demandait au filet après la rencontre ce qu’il avait au programme ensuite.

Une manière bien à lui de tourner vite la page après cette défaite express. Malmené, Paire a réussi à s’accrocher dans le premier set en refaisant ses breaks de retard. Mais l’embellie a peu duré, notamment en raison de son irrégularité sur ses mises en jeu. « Il faut que je me règle, surtout au service, estimait-il juste après la rencontre. Je me suis fait breaker trois fois au premier set dont deux jeux blancs (un seul en réalité). Ce sont des choses qui ne m’arrivent pas trop normalement. J’arrive à revenir en ne jouant pas très bien mais je fais deux doubles fautes ridicules en commençant le jeu à 4-4, ça plombe le moral. »

« L’année est très longue pour moi. Je vais la finir dans les 50 (au classement ATP), c’était l’objectif »

Benoît Paire

Tellement, que le 50e mondial n’a jamais vraiment digéré cette fin de premier acte et ces dix points perdus de suite. Le premier jeu du deuxième set l’a définitivement plombé et sa raquette a volé à travers le terrain au changement du côté. Une deuxième a subi un sort aussi peu enviable et Paire s’est pris un point de pénalité. Il a tenté, sur quelques séquences, de se remettre dedans. Mais le coeur n’y était vraiment plus et l’Américain était trop solide sur ses mises en jeu.

« C’était un peu plus dur aujourd’hui (jeudi) alors que les autres jours, ça allait bien, ça m’a un peu frustré, analysait-il. J’ai quelques défauts dans mon jeu en ce moment qui ressortent mais ce n’est pas grave. Le match, ce n’est pas le plus important. L’important c’est d’être sur le court, de bouger, de prendre un peu de plaisir. Je vais la finir dans les 50 (au classement ATP), c’était l’objectif. L’année est très longue pour moi. » Il lui reste encore quelques tournois à boucler (et peut-être la Coupe Davis) pour en voir le bout.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *