Tennis – ATP Finals – Alexander Zverev s’offre Novak Djokovic et se qualifie pour la finale du Masters

Il n’y aura pas la revanche de la revanche de la revanche. Après les finales 2021 de l’Open d’Australie, de l’US Open et de Paris-Bercy, pas de finale du Masters, à Turin, entre Daniil Medvedev et Novak Djokovic. Ce dernier a été éliminé hier soir, un peu avant minuit, par un Alexander Zverev bien dans son tennis, durant la quasi-intégralité de leur demi-finale (7-6, 4-6, 6-3 en 2h28).

S’il est d’abord apparu fragile en coup Droit, Zverev a rapidement trouvé son rythme de ce côté. Au cours du premier set qui a duré une heure pile, l’Allemand en a frappé huit hors de portée du numéro un mondial, et il a aussi pu compter sur la nette supériorité de son service en vitesse pure (20 km/h de plus que son adversaire, en premières comme en secondes balles). Il n’a eu qu’une balle de break à sauver dans la première manche, mais il se trouve que c’était une balle de set, à 4-5, 30-40. Il a alors frappé un service gagnant décroisé sur le revers de Djokovic.

Dans le jeu suivant, le numéro mondial a écarté à son tour deux balles de break, avec deux enchaînements service-volée. Mais dans le tie-break, Djokovic s’est heurté à un Zverev solide et calme, qui a continué à remporter la majorité des longs échanges (7-6 (4) en 1h00).

Djokovic avait eu beau être d’une grande efficience derrière ses premiers services, voilà qu’il se retrouvait contraint de jouer les prolongations pour espérer retrouver Medvedev un dimanche. Un peu comme en finale à Bercy, il a alors donné l’impression d’essayer de s’apporter une forme de légèreté sur le court, trottinant parfois après un coup gagnant ou montrant un visage particulièrement expressif après des fautes frustrantes.

Pas envie d’une sixième défaite de suite contre Medvedev

Il a alors donné moins de points gratuits et bénéficié du fait que Zverev s’est montré beaucoup moins investi sur ses seconds services. Djoko y a puisé un break à 4-4, qu’il a confirmé dans la foulée. Difficilement, mais confirmé quand même (6-7, 6-4 après 1h49).

Mais le numéro un mondial a très vite sorti un jeu caviardé, à 1-2 dans la dernière manche, avec un coup droit qui a soudainement coincé, et une faute directe en revers pour offrir le break. Toujours aussi posé, Zverev a surfé sur cette vague jusqu’au terme du match, ayant juste une balle de débreak à écarter à 4-2 (faute directe en coup droit de Djokovic).

En finale, dimanche, l’Allemand retrouvera Daniil Medvedev, pour la douzième fois de leur carrière. Il reste sur cinq défaites d’affilée face au Russe, qu’il n’a plus battu depuis deux ans. Mais son dernier succès, en 2019, avait eu pour cadre le Masters…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *