Le LOSC se place pour Hatem Ben Arfa !

Tout était fait pour que le mariage soit réussi entre Hatem Ben Arfa et Bordeaux. Un coach expérimenté spécialisé dans la relance d’internationaux tricolores, une place de titulaire garantie, une liberté totale de mouvement sur le front de l’attaque girondine. Mais rien ne s’est passé comme prévu pour l’ancien international tricolore (15 sélections, 2 réalisations) qui espérait pourtant un nouveau come-back comme celui de Rennes ou encore de Nice.

Au final, un passage terne et sans relief au sein du club au scapulaire (2 buts et 4 passes décisives en 24 apparitions) et des brouilles mémorables avec Laurent Koscielny et Jean-Louis Gasset. Forcément, difficile pour les deux parties d’imaginer continuer l’aventure ensemble malgré une année supplémentaire en option, encore plus avec le processus de rachat entourant le club. HBA est donc de nouveau libre de s’engager dans le club de son choix. Et les courtisans sont nombreux.

De gros clubs turcs sur les rangs, le LOSC intéressé

L’AEK Athènes s’est clairement positionné pour récupérer le natif de Clamart. Mais Ben Arfa n’est pas vraiment chaud pour tenter l’aventure en Grèce. Plusieurs gros clubs turcs, qui apprécient tout particulièrement le profil du feu follet de 34 ans, sont également sur les rangs. Mais là encore, l’appel du pied venant de Turquie ne semble pas tenter l’ancien Lyonnais et Marseillais qui ambitionne toujours de rester en Ligue 1. Cela tombe bien, un club s’est positionné pour le récupérer. Et il ne s’agit pas de n’importe quel club puisque selon nos informations, c’est tout simplement le LOSC qui est sur les rangs.

Le président lillois Olivier Letang, qui a bien connu le joueur à Rennes, apprécie le profil, mais aussi la personnalité de Ben Arfa. Son statut d’agent libre séduit également le club nordiste qui va sans doute devoir trouver des remplaçants à Jonathan Ikoné ou Jonathan Bamba. Quoi qu’il en soit, il faudra obtenir la validation du futur coach pour que le champion de France en titre passe clairement à l’offensive. Christophe Galtier ou son successeur…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *