Foot – L1 – OL – Rudi Garcia (entraîneur de l’OL) : « Jouer à Angers n’est jamais facile »

Rudi Garcia, l’entraîneur de l’OL, s’est exprimé, en conférence de presse, ce vendredi, avant le déplacement de son équipe sur la pelouse d’Angers, dimanche (17 heures). L’entraîneur des Gones déplore peu d’absences mais reste quand même prudent.

« Disposez-vous d’un groupe complet pour votre déplacement à Angers ?
Hormis les deux suspendus, Maxwel Cornet et Karl Toko Ekambi, les autres joueurs devraient être disponibles. Néanmoins, avec la trêve internationale, les joueurs ont besoin de digérer le décalage horaire. Il faut prendre en compte le degré de fatigue. On essaye de remettre les joueurs dans des conditions psychologiques du Championnat. Heureusement qu’on joue dimanche.

Comment se porte votre effectif ?
La concurrence fait du bien à tout le monde. Le fait qu’il y ait des très bons joueurs à chaque poste fait du bien à l’effectif. Ils sont tous obligés de donner le meilleur d’eux-mêmes à l’entraînement et pendant les matches. C’est difficile d’être à 100 % tout au long de la saison. Le groupe est important, tous les joueurs sont importants.

« Au niveau mental, il n’y a pas de problème. C’est physiquement que ça peut coincer »

Rudi Garcia

Comment sentez-vous vos joueurs au niveau mental, notamment après la trêve internationale ?
Je m’interroge juste sur l’utilité du premier match amical. Il faut parfois rester en contact avec les sélectionneurs. D’ailleurs, je remercie la gestion de Jason Denayer, par Roberto Martinez, le sélectionneur belge. Quand c’est géré comme ça (le défenseur n’a pas participé à la rencontre amicale contre la Suisse, 2-1, le 11 novembre), tout va bien. Au niveau mental, il n’y a pas de problème. C’est physiquement que ça peut coincer.

Quel regard portez-vous sur Jason Denayer ?
Denayer a toujours été un joueur important de la sélection belge. Je pense que la Belgique n’a jamais été aussi forte. Jason fait partie des meilleurs joueurs de cette équipe. Il joue dans une défense à trois et cela lui permet de faire moins d’efforts. C’est un pion essentiel pour nous ainsi que pour la Belgique.

Et sur Mattia De Sciglio ?
C’est un super joueur. Il peut nous apporter son expérience de joueur international italien. C’est une bonne chose pour l’OL de voir un joueur comme lui arriver. Il suffit de le voir à l’entraînement pour comprendre que c’est un joueur complet. Il peut jouer à droite et à gauche. Je suis rassuré de l’avoir dans l’effectif. Il peut concurrencer Léo (Dubois). Il y a aussi une concurrence avec Melvin (Bard). Il a été mis en quatorzaine à cause du Covid-19, mais il est de retour.

Que pensez-vous de cette équipe d’Angers que vous affrontez dimanche ?
C’est une équipe bien entraînée. Cohérente et organisée. Capable de mettre des buts. Ils ne sont pas très loin de nous au niveau du classement. Jouer à Angers n’est jamais facile (l’OL est 5e, le SCO 9e). Ils vont être motivés. Et il ne faut pas les sous-estimer. La grande difficulté, c’est qu’on va nous donner gagnants avant même d’avoir joué. La dynamique est bonne et les joueurs travaillent bien à l’entraînement. On n’est pas là où il faut (au classement) donc il faut donc continuer à cravacher.

« Il doit continuer à travailler son replacement et sa générosité défensive »

Au sujet de Rayan Cherki

Comment voyez-vous l’évolution de Rayan Cherki ?
Il faut bien lui expliquer ce que l’on attend de lui sur le terrain. Il doit continuer à travailler son replacement et sa générosité défensive. Il doit donner plus de garanties au coach de pouvoir le faire jouer dans toutes les situations. Mais je n’oublie pas qu’il a 17 ans et qu’il y a des choses à améliorer. Néanmoins, il a tout le temps envie de progresser et je n’ai pas de doute sur sa capacité à revenir. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *