Équipe de France : Didier Deschamps répond à Leonardo

«C’est un manque de respect de ne jamais communiquer avec le club. On n’a parlé avec personne. On n’a parlé qu’avec Mbappé. C’est nous qui avons fait pression. C’est inacceptable». Ce lundi soir, le directeur sportif du Paris SG Leonardo s’est emporté contre la Fédération Française de Football, évoquant un manque de respect de la part de l’instance dirigeante du football français après avoir appris par la presse que sa star Kylian Mbappé (21 ans) avait été testé positif au Covid-19. Ce mardi, au sortir de la victoire des Bleus contre la Croatie (4-2, 2e journée de Ligue des Nations), Didier Deschamps a tenu à répondre au Brésilien.

«Les relations avec le PSG, elles ne sont pas difficiles. Je vais tout reprendre. Ça va peut-être être un peu long. Je vais être factuel et chronologique. Au sortir de la séance, Kylian a un test positif. On pare au plus pressé, on l’isole du groupe. Dans le même temps, on a 10 tests en attente, qui arrivent au compte-gouttes. On a pris en charge Kylian pour qu’il rentre chez lui. J’avertis le staff et tous les joueurs. Il y a besoin d’une confirmation du laboratoire pour un test positif. Ça prend du temps, ils refont une analyse. Cette confirmation, on a dû l’avoir vers 22h», a-t-il lâché avant de poursuivre.

Mise au point

«Entre temps, l’un d’entre vous a sorti l’information. À partir de là, nous avons décidé de faire un communiqué, voilà ce qui s’est passé. On était dans l’urgence. Sincèrement, si on avait pu… On avait prévu, on aurait eu plus de temps. Mon docteur, il est sur son ordi à attendre s’il y en a un ou deux de plus. À aucun moment, je suis désolé pour le PSG et ses dirigeants, je ne peux considérer qu’on a manqué de respect à qui que ce soit. C’est une situation d’urgence», a-t-il expliqué avant de conclure.

«Le plus important, ce n’est pas la forme, c’est le fond, c’est Kylian. Sur ce stage, le contexte a pris plus de place que le football. On n’est pas parfait, mais, à aucun moment, ce n’est manquer de respect à qui que ce soit», a-t-il conclu. Une mise au point qui a le mérite d’être claire. Reste à savoir si les différents acteurs en resteront là…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *