US Open (F) – US Open : « Un bon premier tour » pour Caroline Garcia

« Caroline Garcia, comment vous êtes-vous sentie par rapport à vos matches précédents ?
Il y avait un peu plus de tension sur le premier jeu du match et un peu au début du deuxième set. Globalement c’était assez similaire dans les intentions et l’intensité. C’était une joueuse que je ne connaissais pas du tout, c’est toujours particulier car il y en a de moins en moins. C’était un premier tour de Grand Chelem et c’est là qu’on a envie de bien jouer. C’était un bon premier tour.

Vous êtes beaucoup mieux physiquement. Avez-vous profité de la pause pour beaucoup travailler là-dessus ?
J’ai changé ma méthode de préparation physique en janvier, juste avant l’Australian Open. Vu qu’on continuait les tournois, c’est toujours un peu compliqué de pousser là-dessus et de se lancer dans une grosse préparation. Là, j’en avais l’occasion et j’ai pu mettre un peu plus de charge physique pour retrouver ce qui était par le passé une de mes forces et que j’avais perdue. Je me sens beaucoup mieux sur le terrain, ça me donne de la confiance. Ça a vraiment été un des objectifs majeurs.

Vous avez l’impression d’être redevenue une « Formule 1 » ?
Franchement, petit à petit, c’est la sensation que j’ai. Le physique est vraiment très important. Quand on est en position de défense et mal embarquée dans le point, savoir dans sa tête qu’on peut revenir, c’est super important. Aujourd’hui (lundi), j’ai réussi deux-trois fois à retourner un échange et à lui faire jouer une balle de plus. Ça continue à se construire petit à petit.

« C’est bien que tout le monde soit négatif – à part malheureusement Benoît – et que tous les joueurs puissent jouer »

Caroline Garcia

Contre Karolina Pliskova qui joue très vite, cette explosivité physique est capitale ? 
Oui c’est important. Il y a déjà beaucoup de concentration car il y a peu d’échanges et quand il y en a un, il faut être prête. Ensuite, sur le retour, il faut être le plus dynamique et le plus solide sur ses appuis. Avec ces filles qui jouent vite, tous les points qu’on peut ramener sont importants. Il faut aussi que j’utilise ce dynamisme pour lui mettre la pression et ne pas faire que défendre.

Comment débriefez-vous vos matches ? Par Zoom ? 
(Sourire sous le masque) Par Facetime ou Whatsapp vidéo avec mon père. Je sais que mes parents regardent. C’est différent de voir à la télé et en vrai. J’échange avec mon père, Florent (Reynet, son sparring présent à New York) aussi. Il y a beaucoup de communications. Evidemment que les débriefs sont importants dans un tournoi mais le plus important est de se concentrer sur le jeu et le moment présent. On fera le bilan plus tard (sourire).

Kristina Mladenovic était en larmes à la fin de son match, elle est dans la bulle de la bulle. Avez-vous été impactée par l’orage qui a éclaté sur les Français avec le contrôle positif de Benoît Paire ? 
Je ne savais pas du tout pour Kristina. C’est la personne de la communication ici qui vient de me le dire. J’avais entendu qu’il y avait des joueurs en contact avec Benoît mais je n’avais pas compris qu’il y avait Kristina. C’est bien que tout le monde soit négatif – à part malheureusement Benoît – et que tous les joueurs puissent jouer. On sait que c’est super  »pas de chance ». C’est cool qu’elle ait pu jouer. En étant ici, tu acceptes de sortir sans être blessée ou autre. C’est bien que tout le monde puisse jouer. »

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *