Tennis – Masters – Daniil Medvedev domine Alexander Zverev pour son entrée en lice au Masters de Londres

On les avait quittés sur leur formidable passe d’armes au Rolex Paris Masters. Une finale remportée aux forceps par un Daniil Medvedev retrouvé face à un Alexander Zverev usé physiquement (5-7, 6-4, 6-1). Mais pour leur entrée en lice au Masters de Londres, ce lundi, la partie a tourné plus court. La faute à un Allemand irrégulier, qui a commis trop d’erreurs en fond du court comme au service. En face, le Russe est monté en puissance pour remporter le premier match de sa carrière aux ATP Finals (6-3 6-4).

Après la fessée infligée par Djokovic à Schwartzman, on attendait beaucoup de l’affiche de la night session, tant ses protagonistes avaient impressionné à Bercy il y a une semaine. Des espoirs douchés par deux premiers jeux anarchiques. Probablement tendus par l’enjeu, les deux hommes ont chacun offert leur service sur un plateau à coup de doubles fautes (une pour le Russe, trois pour l’Allemand).

Ce n’est que lors des jeux suivants que l’échange s’est installé. Solides en fond de court mais chancelants au service, ils ont conservé leur engagement à l’arraché après avoir sauvé des balles de break. Le moment choisi par Zverev pour se brancher sur courant alternatif.

Docteur Alexander, Mister Zverev

Mené 3-2 sur son service, l’Allemand a enchaîné une superbe volée rétro et un coup droit aisé dans le bas du filet. Et au service, des premières balles efficaces (73 % de réussite) étaient suivies de deuxièmes services catastrophiques : il n’a gagné que 15 % des points derrière ceux-ci ! Sans parler des doubles fautes, au nombre de six dans le premier set.

C’est justement sur deux d’entre elles que l’Allemand finit par concéder un nouveau break décisif. En face, Daniil Medvedev n’en demandait pas tant. Le Russe s’est contenté de dérouler pour finir le set sur un jeu blanc, ponctué par son premier ace du match.

Medvedev de plus en plus percutant

En confiance, le n°4 mondial a haussé le ton dans le deuxième set, notamment au service : 80 % de réussite en première balle (58 % en première manche), et 85 % de points gagnés derrière (64 %). Résultat : aucune balle de break à sauver dans le second acte, contre six précédemment. L’occasion idéale pour mettre la pression sur les jeux de service adverses.


À 3-3, Zverev a commis deux fautes de coup droit, dont une qui a offert la mise en jeu à son adversaire. Malgré quelques erreurs en coup droit, Medvedev a contrôlé la fin de set, s’autorisant même quelques facéties. Comme un improbable service à la cuillère à 30-30 sur le jeu suivant (voir vidéo ci-dessous). Ou un superbe revers sauté pour clore la rencontre au terme d’1h30 de jeu.


Après une saison en demi-teinte, Daniil Medvedev prouve que son jeu est bel et bien de retour. Et qu’il faudra compter sur lui pour la suite du Masters.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *