Tennis – L’ITF clôt l’affaire du diplôme de Bernard Giudicelli

Un membre de la FFT avait décidé de saisir la commission éthique de l’ITF. L’instance a estimé qu’il n’y avait « pas suffisamment de preuves pour donner suite à cette plainte » et décidé de « clore l’affaire. »

Giudicelli considéré comme « négligent » mais pas fautif

Elle explique dans le communiqué qui rend publique cette décision que la mention de doctorat relève bien d’une erreur de traduction. C’est l’ITF qui, en 2019, a mal retranscrit son CV (celui qu’il a envoyé initialement n’évoquait pas un doctorat) dans un document de travail. Ce document a été soumis à l’approbation du président de la FFT qui l’a agréé sans demander de corriger l’erreur.

La commission estime donc que Giudicelli a été « négligent en approuvant le curriculum vitae préparé par l’ITF qui le décrit comme ayant un « doctorat en économie, Université Aix-Marseille » ». Pas suffisant pour donner suite selon la présidente de la commission : « Je ne pense que cette approbation ait été délibérément faite pour induire en erreur et/ou était malhonnête. Je ne considère donc pas qu’il existe des éléments de preuve suffisants pour établir une violation d’un des articles du Code. »

Parier en toute sérénité avec Betclic : un des meilleurs bookmakers de notre sélection

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *