Tennis – ATP – Rome – Rafael Nadal réussit son entrée en lice au Masters 1000 de Rome

Éloigné du circuit pour soigner une côte fissurée, Rafael Nadal dispute uniquement son deuxième tournoi sur terre battue de la saison. C’est peu pour le maître de l’ocre, surtout en prévision d’un Roland-Garros peut-être plus ouvert que jamais. Alors l’Espagnol cherche à rattraper son retard et à accumuler les matches. À Madrid, pour sa reprise, il a été stoppé net par la furia Alcaraz en quart de finale. L’objectif dans la ville éternelle sera donc de faire mieux pour se construire une confiance et un jeu propre à aller chercher un quatorzième sacre Porte d’Auteuil.

La perspective d’affronter John Isner pour son premier match n’a peut-être pas enchanté Nadal car l’Américain n’est pas réputé pour faire jouer ses adversaires. D’ailleurs Nadal n’a pas été éblouissant dans les premiers jeux. Comme souvent lorsqu’il n’est pas en pleine confiance, il a joué court et ce n’est jamais bon signe chez lui.

Ce qui est rassurant, en revanche, c’est sa capacité à corriger le tir et à finir plus fort que ses adversaires. Dans les derniers jeux du premier set, on l’a vu un peu plus gratter la balle, retrouver de la longueur. Avec plus de poids dans sa balle, il a pu repousser Isner et dicter le jeu.

Premier set en poche, Nadal faisait le break d’entrée dans le deuxième (au moins, il aura eu un bon entraînement pour les retours). Enfin, on retrouvait un Nadal conquérant et bien moins approximatif. Après la perte de son service pour la deuxième fois, Isner abdiquait clairement, conscient qu’il ne battrait pas ce Nadal bien plus solide qu’en début de match. Le match se terminait par un troisième break en faveur de Nadal qui retrouvera Denis Shapovalov au prochain tour.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *