Tennis – ATP – Rome – Pas satisfait par sa victoire contre Isner à Rome, Nadal fait du rab à l’entraînement

« Pista, pista ! » À peine jouée la balle de match face à John Isner et alors qu’il n’avait même pas serré la main de son adversaire, Rafael Nadal a demandé à son clan de lui réserver un court. L’Espagnol n’était pas vraiment satisfait de la prestation générale. « Ce n’était pas un bon début, c’est toujours difficile de commencer, mais aujourd’hui (mercredi) Isner n’était pas à son meilleur », disait-il au micro sur le Central, conscient que lui aussi avait eu du mal lors du premier set.

« Je dois m’améliorer et je vais travailler pour ça », concluait-il avant de prendre son sac et de se retrouver sur un court pour s’entraîner quelques minutes plus tard. À ses côtés, Alex De Minaur était en train de disputer (et de finalement gagner) son match du deuxième tour contre Tommy Paul.

« Je suis un peu pressé, je dois retrouver le plus vite possible de meilleures sensations. »

Rafael Nadal

Venu une heure plus tard en conférence de presse, le champion espagnol a expliqué qu’il avait besoin de profiter de chaque moment pour continuer sa montée en puissance, avec Roland-Garros (22 mai-5 juin) en ligne de mire. « Je suis un peu pressé, je dois retrouver le plus vite possible les meilleures sensations, reconnaissait-il. J’ai besoin de récupérer ce que j’ai manqué à cause de ma blessure (à une côte, qui l’a éloigné plusieurs semaines du circuit). Bien sûr, le match de demain (jeudi) est la priorité mais pour le moyen et long terme, je dois continuer dans cette voie. Le match d’aujourd’hui (mercredi) n’était pas si exigeant physiquement donc j’ai senti que jouer un peu plus pouvait m’aider. »

Et voilà comment ceux qui assistaient au duel entre l’Australien et l’Espagnol tout au fond du site du Foro Italico se sont retrouvés à observer une séance du n°4 mondial qui tentera, jeudi, de se hisser en quarts de finale de ce Masters 1000 de Rome. Il aura face à lui Denis Shapovalov. Les deux s’étaient joués au même stade de la compétition l’an passé et, si le scénario est identique, Nadal devrait être plus servi que face à Isner. Il avait alors bataillé trois sets (et sauvé deux balles de match) pour dominer le Canadien.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *