Real Madrid : ça chauffe pour Zinedine Zidane

« Zidane, un cycle fini au Real Madrid ». Voilà le genre de titre que l’on peut trouver dans la presse pro-madrilène ce matin. C’est dire l’ampleur de la déception qui secoue les journalistes espagnols après la piteuse élimination du club merengue en Coupe du Roi face à une équipe de troisième division, Alcoyano (1-2). Marca, d’où sort ce titre, mais aussi As mettent clairement l’entraîneur français en question après cette déroute. Pour eux, cela signifie d’ores et déjà la fin de son aventure au Real Madrid.

Il faut dire qu’en l’espace de 6 jours, la Casa Blanca s’est faite sortir de la Supercoupe d’Espagne par l’Athletic Bilbao puis de la Coupe du Roi. Et elle n’est pas habituée à perdre des espoirs de titre de manière si rapprochée. Zidane peut-il y survivre ? Il a déjà dû répondre à une salve de questions piquantes en conférence de presse après la rencontre. « Je suis le coach, la responsabilité est la mienne, je vais l’assumer comme toujours. Les joueurs ont essayé. Si nous marquons le deuxième but, c’est un autre match. Le football, c’est ça. Le gardien de but a effectué deux ou trois arrêts. Le deuxième but ne voulait pas entrer. J’ai la responsabilité, les joueurs ont essayé », a-t-il commencé par dire.

« On joue contre une troisième division et on doit gagner la partie mais ça ne s’est pas passé comme ça. Mais ce n’est pas une honte, ce n’est rien de tout cela. Ce sont des choses qui arrivent dans une carrière, il faut prendre ses responsabilités, je l’assume pleinement », a-t-il déclaré. Se sent-il encore suivi par ses joueurs ? «Je pense que oui, alors il faut leur demander. Nous avons fait de bonnes choses, dernièrement moins. »

Zidane de plus en plus menacé

Se sent-il menacé à court terme ? « Je prends la responsabilité et ce qui va arriver va arriver, je suis calme. Quand on est sur le terrain ce qu’ils veulent c’est gagner le match. Ils essaient et parfois des choses différentes se produisent. Nous devons l’assumer, je l’assume et nous verrons ce qui se passe ces jours-ci. » Le calme de Zidane est aussi ce qui lui est reproché. Beaucoup s’agacent de son manque de réaction sur le banc de touche mercredi soir alors que le match échappait à son équipe.

Cette élimination, qualifiée d’humiliation par de nombreux éditorialistes espagnols, fait du mal à la réputation de Zidane, dont les choix sont de plus en plus contestés. De l’échec de Militão en défense à la déchéance de Marcelo en passant par la volonté d’Odegaard de quitter le club ou encore le doublé réussi par Jovic pour sa première apparition avec l’Eintracht Francfort, tout est mis sur le dos de l’entraîneur français, qui fait l’objet de débats en interne au Real Madrid. La tension monte et comme le pressent Zidane, les prochains jours pourraient bien être décisifs…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *