Pourquoi ça tourne mal entre la Juventus Turin et Paulo Dybala

La Juventus Turin étudie un contrat à vie pour Paulo Dybala.

Voilà ce qui était annoncé par Tuttosport le 16 avril dernier, alors que le football européen était à l’arrêt pour cause de coronavirus. Cela disait l’importance retrouvée du petit attaquant argentin au sein du club turinois, après une saison 2018-2019 ratée sous les ordres de Massimiliano Allegri. L’arrivée de Maurizio Sarri a relancé Dybala, qui a terminé la saison avec 17 buts et 14 passes décisives en 46 matches disputés.
De quoi le replacer au cœur du secteur offensif de la Vieille Dame aux côtés de Cristiano Ronaldo.

Mais l’élimination en huitième de finale de la Ligue des Champions contre l’OL a des conséquences. Sarri a été débarqué, Andrea Pirlo nommé et les premiers retours sur la nouvelle stratégie du club concernaient clairement Cristiano Ronaldo. La Vieille Dame veut construire autour du Portugais, pourtant âgé de 35 ans, et lui adjoindre un nouvel attaquant pour l’aider à être encore plus décisif. Tout cela, Paulo Dybala l’a bien entendu ces derniers jours.

La Juve a déjà tout fait pour le vendre
Surtout, il n’a pas oublié que l’été dernier, son club a tenté de le refourguer à l’Inter Milan, au PSG, à Tottenham et surtout à Manchester United. Il a fallu qu’il traîne des pieds pour que sa direction change d’avis en toute fin de mercato, comprenant qu’elle ne pourrait pas récupérer le joueur souhaité en échange. Redevenu incontournable cette saison et désigné meilleur joueur de Serie A, Dybala a pu distiller plusieurs messages durant la saison pour évoquer son avenir et une possible prolongation, lui qui est lié jusqu’en 2022. «Je suis heureux ici et j’ai une excellente relation avec l’environnement, l’institution et le président du club. Je crois que tôt ou tard nous allons nous asseoir et parler, ou peut-être pas…

Je ne sais pas. Je pourrais prolonger, mais cela dépend de la Juventus» , disait-il début juin. Dybala a surtout décidé de gonfler ses exigences. Pour le garder, il veut au moins doubler son salaire, estimé à 7 M€ annuels.

La presse italienne évoque une augmentation pour aboutir à 15 M€ par an, ainsi que diverses primes. Ce à quoi la Juve se refuse pour l’instant, ne souhaitant pas aller au-delà de 10 M€ par an. Il faut dire que la crise du coronavirus et le salaire de Cristiano Ronaldo pèsent déjà lourd dans la balance. Dybala peut donc légitimement se poser des questions.

Lui demande un salaire à hauteur de son implication et de son investissement à la Juventus quand cette dernière s’occupe principalement de conserver Cristiano Ronaldo, après avoir passé l’été dernier à tenter de le vendre. C’est pourquoi Tuttosport évoque aujourd’hui la possibilité claire d’un transfert cet été, aux alentours de 90 M€. Si aucun accord n’est trouvé pour la prolongation, la Juve ne prendra pas le risque de le perdre gratuitement en 2022. Avis aux amateurs qui auraient 90 M€ à dépenser cet été !

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *