Nicolas Anelka quitte le Hyères FC

2 février 2021. Ce jour-là, le Hyères Football Club est entré dans une nouvelle ère. «Après des semaines et des semaines de bruits de couloir, Mourad Boudjellal et son équipe d’investisseurs prennent la direction de l’équipe fanion (N2). Dans cette optique, une société anonyme à objet sportif (SASP) va voir le jour, avait annoncé le club dans un communiqué de presse». L’ancien président du Rugby Club Toulonnais n’était pas arrivé seul puisqu’il a souhaité s’entourer de personnes compétentes et talentueuses pour mener ce projet à bien. C’est ainsi qu’il a donc convaincu Nicolas Anelka de venir mettre ses connaissances et son savoir-faire au service du HFC. Il faut dire que le curriculum vitae de l’ancien international tricolore (14 buts en 69 capes) parle pour lui, puisqu’il a notamment porté les maillots du PSG, d’Arsenal, du Real Madrid, de Liverpool, de Manchester City ou encore de la Juventus.

Une vraie personnalité, humble et discrète mais parfois incomprise, qui a donc accepté la proposition de Hyères le 3 février dernier. «Après celle de Mourad Boudjellal comme big boss de l’équipe fanion (N2) c’est au tour de Nicolas Anelka de confirmer sa venue comme directeur sportif. Un coup d’une ampleur exceptionnelle pour le club. En effet l’ex avant-centre international possède une notoriété mondiale et un réseau en adéquation après des passages remarqués en Angleterre, Italie, Espagne, Chine et Turquie. De plus et c’est le plus important il est automatiquement respecté par la génération actuelle de joueurs car son simple « nom » est évocateur. Son discours n’en aura que plus de poids. Ainsi il aura davantage de facilités à comprendre ce que peuvent ressentir ses joueurs et donc adapter son dialogue en conséquence. C’est avec beaucoup de fierté et de respect que la grande famille du Hyères FC accueille un professionnel de la stature de Nicolas Anelka. Respect immédiat !»

Anelka remercie le Hyères FC

A 42 ans, Nicolas Anelka s’est donc lancé un nouveau défi où il était prêt à s’investir à 100%, lui qui a obtenu également ses diplômes d’entraîneur. Interrogé sur son choix de rejoindre le HFC, l’ancien joueur avait confié : «Ça s’est passé très simplement. C’était assez fluide. Il n’y a pas vraiment eu beaucoup de questions à se poser. J’ai su que Mourad voulait reprendre Hyères. Il m’a parlé du projet, qui est très intéressant, même si c’est un club de National 2. Et le fait de travailler avec lui, ça donne encore plus de poids.» Malheureusement, l’épidémie de coronavirus, qui touche la planète depuis plus d’un an maintenant, a fait prendre du retard au projet. Suspendu depuis plusieurs mois (dernier match officiel le 24 octobre contre Monaco B), le championnat de N2 a été définitivement stoppé par la FFF le 23 avril. Au vu de tous ces éléments, Nicolas Anelka a décidé de prendre une décision importante, comme il nous l’a expliqué.

«Je suis venu sur ce projet en pensant que le virus était vaincu et que le foot amateur allait reprendre. Après trois mois au club le constat est évident ! Le projet sportif n’est plus le même ! Le foot amateur est à l’arrêt et les restrictions encore plus fortes. Conscient des difficultés financières survenues au club, qui pèsent pour mettre en place le projet et des décisions prises à l’encontre du football amateur, je ne vois pas de projection à court et moyen terme sur le foot amateur. Mon expérience et expertise ne sont pour le moment d’aucune utilité ! Je préfère donc consacrer mon temps à mes autres activités. Je remercie le président de m’avoir donné cette opportunité ! J’ai découvert un club, cette magnifique région et ses habitants chaleureux. Je souhaite bonne chance à ce projet et à toute l’équipe qui encadre le club». Peiné de laisser le club varois, Nicolas Anelka n’en garde que de bons souvenirs.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *