Mercato : l’équipe type des joueurs sans contrat

Ce mercato estival 2020 ne restera pas, quoiqu’il arrive, dans les mémoires. La crise de la COVID-19 est passée par là et l’incertitude qu’elle engendre sur les finances des clubs européens, même des plus fortunés, est concrète et réelle. Ces derniers sont donc frileux à l’idée d’investir des fortunes sur des joueurs et hésitent même à passer à l’offensive sur certains joueurs libres, qui pâtissent également de cette situation. Qui aurait pu penser qu’Edinson Cavani n’aurait toujours pas de club fin septembre lorsqu’il a quitté le PSG ? D’autres joueurs laissés libres ou voulant prendre leur liberté sont dans la même situation si bien que le onze des joueurs libres à dix jours de la fin du mercato estival a fière allure et n’aurait pas à rougir de la comparaison s’il devait être aligné au départ d’un championnat, en France ou ailleurs.

Danijel Subasic (Gardien de but, ex-Monaco, 35 ans)

Portier de l’AS Monaco durant 8 ans et demi, Danijel Subasic a tout connu sur le Rocher, de la Ligue 2 au titre de champion de France en 2017. Mais l’aventure s’est plutôt mal terminée pour le vice champion du monde 2018. En fin de contrat cet été après une année quasi blanche en Principauté (3 matches de Coupe de la Ligue), Subasic peine à rebondir en dépit de contacts estivaux avec l’Olympiakos et des clubs saoudiens. S’il s’entraîne et se maintient en forme en Croatie, il attend toujours la proposition qui lui permettra de retrouver l’odeur des vestiaires.

Gaël Clichy (latéral gauche, ex-Istanbul Başakşehir, 35 ans)

Champion de Turquie avec Istanbul Başakşehir, Gaël Clichy pouvait découvrir la Ligue des champions avec le club turc. Mais l’envie et l’opportunité de s’engager dans un nouveau projet ont été les plus fortes. Reste désormais à savoir où l’ancien latéral gauche d’Arsenal et de Manchester City va rebondir. Interrogé par Telefoot au début du mois de septembre, il avait notamment lancé un appel aux clubs de Ligue 1. « Un retour en Ligue 1 ? Oui, ça dépend du projet… La proposition en Turquie était belle parce qu’il y avait la Ligue des Champions, parce que j’avais créé des amitiés avec quelques joueurs de l’équipe. Et surtout financièrement c’était celle qui pouvait être la plus importante. Mais même si le financier reste un point super important, le projet que le club pourra me proposer à court ou à long terme…. Donc la Ligue 1, peu importe le club, l’endroit, le pays, je vais étudier le projet plus que le reste. Si on peut faire une ville qui plaît à la famille, c’est encore mieux. »

Ezequiel Garay (défenseur central, ex-Valence, 33 ans)

Valence a procédé à un dégraissage estival de grande envergure ! Le club che a vendu Rodrigo à Leeds pour 30 millions d’euros, Ferran Torres à Manchester City pour 25 millions et laissé partir Dani Parejo et Francis Coquelin à Villarreal. Même constat pour le très expérimenté défenseur central argentin de 33 ans Ezequiel Garay. Arrivé en fin de contrat, l’international aux 32 sélections avec l’Albiceleste n’est pas retenu par Valence, qu’il a quitté après 4 saisons et 114 matches disputés. Titulaire en défense centrale en début de saison dernière, Ezequiel Garay s’est ensuite rompu les ligaments croisés du genou. Opéré en février, il est maintenant dans la dernière ligne droite de sa convalescence et serait notamment sur les tablettes du promu Elche et de la Real Sociedad. La presse espagnole assure également qu’il a été proposé du côté de la Lazio Rome. À suivre.

Naldo (défenseur central, ex-Espanyol Barcelone, 32 ans)

Homonyme de l’éphémère défenseur de l’AS Monaco, le roc défensif brésilien Naldo (32 ans) a pas mal bourlingué depuis son arrivée en Europe il y a 8 ans. De Grenade à Bologne, en passant par l’Udinese, Getafe, le Sporting CP, Krasnodar et plus récemment à l’Espanyol Barcelone. Dépassé comme toute l’équipe catalane, le natif de Santo André a raté sa saison. Libre de tout contrat, il peine à rebondir malgré des contacts récents en Turquie du côté du Besiktas et d’Antalyaspor.

Nathanael Clyne (latéral droit, ex-Liverpool, 29 ans)

Formé et révélé à Crystal Palace, le latéral droit anglais s’est fait un nom à Southampton avant d’être transféré pour 17 M€ du côté de Liverpool durant l’été 2015. Titulaire durant deux ans chez les Reds, il a connu trois dernières saisons très compliquées et a même été prêté à Bournemouth en 2018-19. Mais sa dernière saison à Liverpool fut un cauchemar avec une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit subie en juillet 2019 lors d’un amical contre Dortmund. Son ancien club Crystal Palace l’a mis à l’essai il y a quelques jours pour deux semaines et pourrait lui offrir un contrat…

Arnaud Lusamba (milieu de terrain, ex-Nice, 23 ans)

Alternant le bon et le moins bon à Nice la saison passée, le milieu de terrain français Arnaud Lusamba (15 matches de L1, 1 but et 2 passes décisives) n’a pas été conservé à l’issue de son contrat avec le Gym. A 23 ans, l’ancien grand espoir de Nancy, qui a refusé quelques offres durant l’été, n’a aujourd’hui pas vraiment de touches à quelques jours de la fin du mercato estival.

Yohann Cabaye (milieu de terrain, ex-Saint-Etienne, 34 ans)

Auteur d’un retour pour le moins mitigé en Ligue 1 à Saint-Etienne (15 matches de L1, 0 but et une passe décisive) après une pige au Moyen-Orient du côté d’Al-Nasr, Yohan Cabaye n’a pas été prolongé dans le Forez. Libre de tout contrat, l’ancien international tricolore de 34 ans a été annoncé dans de nombreux clubs, de Lens à Lille en passant plus récemment par Bordeaux. Mais pour le moment, rien de bien concret pour Cabaye qui a refusé plusieurs projets plus exotiques.

Mario Götze (milieu de terrain, ex-Dortmund, 28 ans)

S’il a que 28 ans, Mario Götze a déjà un sacré vécu. Champion du monde en 2014 avec l’Allemagne, l’international allemand est en nette perte de vitesse ces dernières saisons. Son retour à Dortmund qu’il avait quitté en 2013 pour rejoindre le Bayern Munich n’a pas eu le succès escompté. En fin de contrat après une dernière année décevante au BvB, Götze a été annoncé du côté de Monaco de Nice, de l’AC Milan ou de l’Atlético de Madrid. Mais c’est au Bayern Munich qu’il pourrait rebondir puisque Hansi Flick serait favorable à son retour. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde au FC Hollywood.

Samir Nasri (milieu de terrain, ex-Anderlecht, 33 ans)

Alors entraîneur-joueur d’Anderlecht, Vincent Kompany avait rapatrié son ancien équipier Samir Nasri à Manchester City en Belgique l’été dernier. Le contrat de l’ex-international français passé par Arsenal portait sur une saison et comportait une option pour une saison supplémentaire. Apparu seulement 8 fois (2 buts), l’ancien Marseillais, qui n’a plus joué depuis le 4 octobre 2019, est rapidement devenu un poids pour le club belge, en raison de ses nombreuses blessures si bien que le club bruxellois a décidé de ne pas lever l’option. Malgré une récente rumeur à Benevento, rien ne bouge vraiment pour l’enfant terrible du football français qui pourrait prendre une fois encore tout le monde à contre-pied dans les prochaines semaines.

Hatem Ben Arfa (attaquant, ex-Valladolid, 33 ans)

C’est désormais un habitué de cette équipe type. Pour la troisième année consécutive, HBA est resté à quai cet été. Resté six mois sans jouer en 2019 après son aventure rennaise, l’ancien Marseillais, Parisien et Lyonnais avait signé un contrat de six mois à Valladolid en janvier. Mais au Royaume de l’ex-gloire brésilienne El Fenomeno Ronaldo, devenue président des Pucelanos, l’ancien prodige du football français s’est montré discret. Cinq matches sur quatorze disputés par le Real, une pige tronquée par la pandémie de Covid-19, et pas un but ni une passe décisive à se mettre sous la dent. Son contrat terminé, Hatem Ben Arfa est désormais libre de s’engager où il le souhaite. Aperçu sur le plateau de Telefoot il y a quelques jours, il n’a livré aucun indice sur son avenir. Annoncé du côté de Bordeaux, l’ancien international tricolore n’a toujours pas de piste concrète.

Edinson Cavani (attaquant, ex-PSG, 33 ans)

Le meilleur buteur de l’histoire du PSG, qui n’a pas voulu étendre son bail dans la capitale française le temps de disputer le Final 8 de la Ligue des Champions, pensait bien pouvoir rebondir rapidement fort de son statut d’agent libre. Seul problème et il est de taille, les demandes salariales du Matador, incompatibles avec les finances de nombreux clubs européens, à commencer par le Benfica Lisbonne qui a rebroussé chemin alors qu’un accord avait été conclu. L’Atlético, l’Inter et la Juventus ont également été cités comme de sérieux prétendants. Mais les exigences financières de l’international uruguayen (un salaire d’au moins 10 M€ + grosse prime à la signature) ont refroidi bien des ardeurs. Plus récemment, l’ancien buteur du Napoli aurait même été proposé au Real Madrid

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *