Mercato : l’Atalanta sans pitié pour Gomez

Mis au placard en raison d’une brouille avec Gian Piero Gasperini, Alejandro Gomez est sur le départ de l’Atalanta. Problème, la volonté de l’attaquant argentin se heurte à celle de ses dirigeants, qui ne souhaitent pas lui faire le moindre cadeau.

Mercato : l'<a href=Atalanta sans pitié pour Gomez » src= »http://images3.maxifoot.fr/papu-gomez-2.jpg » width= »390″ height= »260″>

Gomez est dans le dur à l’Atalanta.

De héros à banni. Capitaine emblématique de l’Atalanta, Alejandro Gomez vit une des périodes les plus compliquées de sa carrière. En effet, l’attaquant argentin, qui a failli en venir aux mains avec son entraîneur, Gian Piero Gasperini, a été mis au placard. Oublié lors des cinq dernières rencontres de la Dea, l’ancien joueur de Catane va, sauf retournement de situation, mettre les voiles en ce mois de janvier.

Un cador italien ? Hors de question pour l’Atalanta

Problème, ses dirigeants n’ont pas fini de lui donner des cheveux blancs. Alors que ces derniers ont pris parti pour leur entraîneur, ils n’accepteront pas de voir leur meilleur atout offensif rejoindre n’importe quel club. Gomez, malgré ses 32 printemps, reste un joueur ambitieux et désire toujours jouer la Ligue des Champions. De préférence en Lombardie, ou dans le nord de l’Italie, où il est parfaitement installé depuis 2014.

De ce fait, le Sud-Américain n’a que trois options : la Juventus, intéressée par sa venue, et toujours en lice dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, mais aussi le Milan AC et l’Inter Milan, qui, sauf surprise, retrouveront la C1 lors du prochain exercice. Trois destinations de choix… qu’il ne devrait pas rejoindre cet hiver. Et pour cause, ses supérieurs, conscients que l’Atalanta est devenue une force majeure de Serie A, refusent de renforcer un adversaire direct pour les premières places.

Gomez promet des révélations

D’après la Sky, si départ de Gomez, sous contrat jusqu’en juin 2022, il y a, ce ne sera que pour rejoindre une formation italienne de second rang, ou une équipe à l’étranger. De l’autre côté des Alpes, seul le Paris Saint-Germain semble d’ailleurs intéressé par la venue de l’Albiceleste, estimé à 10 millions d’euros. Un challenge certes emballant, mais son âge avancé pourrait rapidement être un frein dans un effectif où les joueurs offensifs ont tous, Angel Di Maria excepté, moins de 30 ans.

En attendant de trouver une porte de sortie, Gomez pourrait lui aussi aiguiser ses crocs afin de faire payer sa direction. «Chers tifosi de l’Atalanta, je vous écris car je n’ai aucun mode pour me défendre et parler avec vous. Je voulais seulement vous dire que, lorsque je partirai, tout le monde saura toute la vérité. Vous me connaissez et savez la personne que je suis. Je vous veux du bien, votre capitaine» , expliquait-il en décembre. Ça promet de déménager…

Que pensez-vous de la position de l’Atalanta par rapport à Gomez ?

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *