Ligue des champions : l’équipe type des quarts de finale retour

Le gardien :

Alors qu’il n’avait pas été sollicité une seule fois lors du match aller, Ederson a eu du travail au match retour face à l’Atlético de Madrid. Tranquille jusqu’à la mi-temps, le portier brésilien a répondu présent quand les Madrilènes ont commencé à pousser et il est le grand artisan du 0-0 synonyme de qualification pour les Citizens. Le gardien de 28 ans a effectué quatre arrêts décisifs et notamment à la fin de rencontre où il a brillamment repoussé les tirs de Carrasco et Correa qui auraient pu faire basculer ce quart de finale retour. Une prestation qui confirme que l’ancien du Benfica fait bien partie des meilleurs à son poste.

La défense :

À Chelsea, cette saison ressemble à celle de la confirmation pour Reece James. Pion essentiel du système de Thomas Tuchel, le latéral international anglais (10 sélections) se distingue par son gros volume de jeu et ses courses incessantes sur le couloir droit. Encore face au Real Madrid, malgré l’élimination, il a répondu présent et n’a laissé que des miettes aux attaquants madrilènes. Offensivement, il a plusieurs fois poussé Ferland Mendy à la faute. Pas pour rien si sa prestation a été saluée par Benzema en fin de match. En défense centrale, il est accompagné de Raul Albiol. L’expérimenté défenseur de Villarreal, élu homme du match face au Bayern Munich ce mardi, a été l’un des éléments clés de la qualification de son équipe. À 36 ans, il n’a jamais paru en difficulté face à l’armada offensive munichoise. Et son expérience a fait un bien fou à la formation d’Unai Emery.

À ses côtés, un autre joueur de Chelsea : Antonio Rudiger. Avant sa glissade qui permettait à Benzema d’offrir le but de la qualification à son équipe, l’international allemand réalisait encore une prestation XXL en défense centrale. Toujours bien placé, il a fait preuve d’une grosse discipline tactique dans cette rencontre et a encore une fois été impérial dans les duels, ne laissant aucune chance à ses adversaires. Et il a même conclu sa prestation d’une belle tête qui offrait deux buts d’avance à son équipe à l’heure de jeu. Pas mal. Enfin, pour compléter la ligne défense, le poste d’arrière gauche est occupé par le Reds Kóstas Tsimíkas. Titulaire ce mercredi pour faire souffler Robertson, le latéral grec a répondu présent et a multiplié les courses sur son couloir et s’est montré décisif. Il a offert deux des trois buts de son équipe dans cette rencontre.

Le milieu :

Si certains en doutaient encore, Luka Modric a une fois de plus prouvé qu’il faisait encore partie des meilleurs joueurs du monde à son poste. Du haut de ses 37 ans, le milieu croate fait ce qu’il sait faire de mieux : éblouir le Santiago Bernabeu de son talent. Il a bonifié tous les ballons qu’il a eus à jouer et a longtemps été le seul joueur à sortir du lot quand son équipe se faisait balader par Chelsea. Et sa passe lumineuse d’un extérieur du pied dont il a le secret a permis au Real Madrid d’arracher la prolongation et de se qualifier par la suite. Dans ce onze type, il est accompagné de Geoffrey Kondogbia. Face à Manchester City, l’ancien de l’AS Monaco a été redoutable dans sa projection offensive et son impact physique. Son gros volume de jeu a totalement asphyxié Rodri et donc Manchester City ensuite. Même avec le ballon, il a été d’une grande utilité puisqu’il a souvent orienté le jeu de manière juste.

Enfin, pour compléter le trio du milieu de terrain, on retrouve Mason Mount. Pendant 80 minutes, l’international anglais s’est littéralement baladé au Bernabeu. Buteur en début de rencontre et passeur décisif par la suite, il a posé un nombre incalculable de problèmes à la défense madrilène, notamment grâce à son placement et ses nombreuses courses entre les lignes. C’est le joueur du match ayant créé le plus d’occasions ce mardi soir.

Les attaquants :

C’est ce qu’on appelle saisir sa chance. Devenu remplaçant cette saison, Roberto Firmino entamait son match face à Benfica dans la peau d’un titulaire puisque Jurgen Klopp avait décidé de laisser Salah et Mané sur le banc. Et le Brésilien a répondu présent. Il a inscrit un doublé et donc permis à son équipe de tranquillement assurer la qualification pour les demi-finales de C1. C’est d’ailleurs le joueur des Reds ayant tenté le plus de tirs dans cette rencontre. Il mérite donc sa place dans notre onze. Il sera accompagné de l’inévitable Karim Benzema sur le front de l’attaque.

Le Français a encore frappé face à Chelsea et a offert la qualification à son équipe, inscrivant d’ailleurs son 4eme but dans cette double confrontation. Malmené par la défense des Blues dans un premier temps, il est monté en puissance au fil du match et a su se montrer dangereux sur les seules occasions qu’il a eues à se mettre sous la dent. Enfin, la révélation offensive cette saison se nomme Darwin Nunez. Avec Benfica, le jeune attaquant uruguayen a encore une fois été décisif. Déjà très bon face à l’Ajax au tour précédent, il a causé de nombreux soucis à la défense de Liverpool sur la double confrontation. Buteur au match aller, il l’a encore été ce mercredi soir et a livré une prestation très aboutie.

On aurait également pu citer : Etienne Capoue et Gerard Moreno (Villarreal), Kingsley Coman et Leon Goretzka (Bayern Munich)

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *