FC Barcelone : un nouveau club recale Antoine Griezmann

Le Barça doit vendre. Et vite. Avec une masse salariale colossale et les limites imposées par la Liga, le club catalan ne peut même pas inscrire ses nouvelles recrues, tout comme il ne peut pas valider le nouveau contrat de Lionel Messi. Dès lors, un dégraissage massif s’impose, et si des joueurs secondaires comme Junior Firpo, Carles Aleñá ou Matheus Fernandes ont déjà pris la porte, c’est sur des joueurs comme Coutinho ou Griezmann que de vraies économies vont être faites.

Si le premier cité est notamment annoncé du côté de l’OM, pour le Français, plusieurs clubs de haut niveau sur la scène européenne sont intéressés. Il y a notamment cette rumeur concernant un retour à l’Atlético dans le cadre d’un échange avec Saul, qui prend de l’ampleur jour après jour en Espagne, tout comme il y avait Manchester City. Nous vous révélions d’ailleurs en exclusivité sur Foot Mercato que des premiers contacts avaient eu lieu entre l’écurie de Premier League et le clan de l’attaquant.

Même pas d’échange

Et si on emploie le passé, c’est parce que les Citizens ne sont finalement pas intéressés par le champion du monde 2018. Comme l’explique le Manchester Evening News, le champion d’Angleterre en titre a fait savoir aux dirigeants du FC Barcelone qu’un transfert d’Antoine Griezmann n’est pas – ou plus – dans ses plans. Les relations entre les deux clubs se sont considérablement améliorées avec le Barça, et les Skyblues ont aussi communiqué qu’ils n’étaient pas intéressés par un échange, alors que le Barça avait des vues sur Aymeric Laporte.

Un coup dur pour les Barcelonais, puisque City était l’une des rares équipes avec le potentiel financier suffisant pour réaliser une telle opération. Aujourd’hui, l’Atlético de Madrid semble donc le seul club en course pour le natif de Mâcon, mais les Colchoneros doivent d’abord dégraisser pour pouvoir prendre en charge le salaire du Français, même si ce dernier est prêt à faire des efforts. Le feuilleton Grizi ne fait que commencer…

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *