Edinson Cavani priorité de Diego Simeone

L’aventure au Paris Saint-Germain a pris fin pour Edinson Cavani, qui arrivait en fin de contrat après sept saisons dans la capitale le 30 juin. L’attaquant de 33 ans, devenu meilleur buteur de l’histoire du club parisien (200 buts en 301 matches), n’a pas souhaité prolonger son bail de quelques mois et accompagner le Paris-SG au Portugal, où le club a échoué dans sa mission de décrocher sa première Ligue des champions. El Matador n’est pas revenu de confinement, passé chez lui, du côté de Salto, en Uruguay. Là-bas, Edinson Cavani n’a pas chômé, s’affichant aux côtés de son préparateur physique à plusieurs reprises sur les réseaux sociaux. Ses abdominaux sont toujours saillants.

Alors que l’Atlético Mineiro, Leeds, la Roma, Boca Juniors et l’Inter Miami s’étaient manifestés pour offrir un rebond à l’attaquant, celui-ci semblait avoir tranché en faveur du Portugal, où Benfica avait, croyait-on, cédé à ses attentes. À Lisbonne, Edinson Cavani devait parapher un contrat de trois années assorti d’émoluments colossaux. Mais, finalement, le club lisboète a fait machine arrière. Plaçant Edinson Cavani dans l’incertitude concernant son futur. Aujourd’hui, l’Uruguayen est toujours en quête de rebond. Et c’est en Espagne qu’un sérieux prétendant s’est manifesté. Selon la Cuatro, l’Atlético de Madrid est en train d’étudier plusieurs possibilités si Alvaro Morata ou Diego Costa quittaient la capitale espagnole cet été.

Cavani faute de Morata

En Espagne, on explique que Diego Simeone aurait deux options en tête en cas de départ d’un de ses deux attaquants : Edinson Cavani et Raúl de Tomás. L’option de l’attaquant uruguayen serait la favorite du coach argentin, mais se pose la question du salaire. L’international aux 50 buts en 116 sélections avec la Celeste émargeait à plus de 10 millions d’euros par saison au Paris Saint-Germain. Les Colchoneros doivent donc étudier les revendications économiques de Cavani et évaluer le degré de faisabilité du projet. Une arrivée qui comblerait forcément un départ. Selon le média ibère, l’Atlético préfère conserver Alvaro Morata, auquel il tient particulièrement.

Les Rojiblancos ne veulent pas se séparer de l’attaquant de 27 ans, dont le transfert (56 M€) vient juste d’être payé à Chelsea. Sous contrat jusqu’en 2023, Morata serait la priorité de la Juventus d’Andrea Pirlo. Le joueur aurait par ailleurs évoqué son souhait de retourner à Turin, où il avait évolué en prêt pendant deux saisons de 2014 à 2016. L’Atlético se montre ferme et se réfère à la clause libératoire du buteur : 180 millions d’euros. Autre option pour rendre possible l’arrivée d’Edinson Cavani à l’Atléti : le départ de Diego Costa. À un an du terme de son contrat, l’Atlético pourrait être bien inspiré de mettre l’attaquant de 31 ans sur le marché.

RDT, la deuxième option de l’Atlético

Si Diego Simeone ne parvient pas à mettre la main sur le dresseur de chevaux aux cheveux longs, l’Atlético de Madrid pourrait alors se tourner vers Raúl de Tomás. Selon que l’on surnomme « RDT » est toujours propriété de l’Espanyol, qui tombé en deuxième division, devrait avoir bien du mal à le conserver. RDT serait le plan B de Cavani si l’Atlético devait signer un attaquant, mais le joueur de 25 ans a prolongé son contrat chez les Pericos jusqu’en 2026 en janvier dernier. Si ses prétentions salariales sont bien moins importantes que son compère uruguayen, il ne devrait donc pas être bradé. L’Atlético commence à bouger. Il est temps. Les Colchoneros n’ont pour le moment annoncé que la signature de Yannick Carrasco.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *