James Rodriguez règle ses comptes avec Zinedine Zidane

Revenu d’un prêt de deux saisons au Bayern Munich l’été dernier, James Rodriguez espérait convaincre Zinedine Zidane de lui offrir sa chance.

Mais le milieu offensif colombien de 29 ans ne s’est vu titularisé qu’a cinq reprises en Liga et qu’une seule fois en Ligue des champions. Il est également apparu à trois reprises en Coupe du Roi. Un bien maigre temps de jeu pour l’international aux 76 sélections avec les Cafeteros. Un temps de jeu famélique et une situation inquiétante pour celui qui arrivera au terme de son contrat au Real Madrid en juin 2021.

En attendant de peut-être trouver une issue de secours, le joueur s’est livré à une analyse de sa situation au Real Madrid dans le podcast de Daniel Habif. «J’aimerais savoir où je vais. Il peut se passer des jours ou des semaines avant que je sache où je vais. Je ne sais pas, vraiment. Je veux aller là où je peux jouer, où je suis heureux et où je me sens aimé par tout le monde,» a-t-il expliqué, visiblement lassé de se faire trimbaler de gauche à droite sans aucune certitude et sans l’opportunité de jouer. «Quand vous n’avez pas les mêmes chances que vos coéquipiers…»
«C’est frustrant de ne pas jouer.

Je sais que j’ai les moyens de jouer tout le temps. Mais à cause de certaines personnes, je ne peux pas le faire, donc c’est frustrant. Si j’étais un mauvais joueur, je l’accepterais, mais je suis une personne qui veut gagner et jouer tout le temps». L’ancien joueur de Banfield, Porto et de Monaco a ensuite évoqué Zinedine Zidane et ses affinités au sein de l’effectif madrilène, non sans aigreur. «C’est une histoire de préférences.

Zidane a ses propres goûts et apprécie certains joueurs et je respecte. Ce sont des décisions qui ne me regardent pas. Mais quand vous voyez que vous n’avez pas les mêmes chances que vos coéquipiers, c’est difficile…» James Rodriguez a ensuite conclu en évoquant le refus du club espagnol de le laisser partir. «Je voulais partir et le club ne m’a pas laissé faire. Je voulais aller là où j’aurais pu jouer car je savais que je n’aurais aucune chance, car Zidane avait déjà sa base.

Mon souhait était que les fans aient le souvenir de ma précédente étape à Madrid, pas de celle-ci…».

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *